Vous êtes ici

Dries Buytaert à la DrupalCon de Barcelone - Positionnement marketing : Drupal est-il compétitif ?

Pour faire suite à mon précédent billet concernant la keynote de Dries Buytaert, voici un petit résumé de la seconde partie : « Position marketing ».

Positionnement marketing : Drupal est-il compétitif ?

On entend beaucoup de remarques (y compris au sein de la communauté Drupal) relatives à d’autres CMS visiblement très dynamiques. Ainsi, concernant WordPress, si vous en discutez avec des collègues vous entendrez des choses comme : « Ils avancent et grandissent vite », « sont très dynamiques au niveau de l’ajout de nouvelles fonctionnalités », etc.

Par ailleurs, l’idée reçue en matière de classement hiérarchique concernant la  popularité des CMS est souvent semblable à ceci : 

Mais à y regarder de plus près, on constate que pour les sites les plus fréquentés et les plus complexes, c’est Drupal qui est le CMS largement dominant !

La réalité est que la structure interne de Drupal et les fonctionnalités sous-jacentes (celles qui ne sont pas forcément visibles au premier coup d’œil) sont bien plus riches sur Drupal que sur WordPress. Celui-ci commence à s’enrichir à ce niveau, mais Drupal à des années d’avance sur ces sujets.

En fait, WordPress a axé ses efforts sur la qualité de l’expérience utilisateur pour des sites fonctionnellement assez simples alors que Drupal a lui concentré son effort de développement sur la robustesse et la richesse technique de son socle : C’est un sujet moins apparent pour les utilisateurs mais permettant de disposer de fonctionnalités très riches pour les développeurs mettant en œuvre des projets complexes.

Ce qu’on peut en déduire, c’est que Drupal et WordPress ne servent tout simplement pas la même audience ni la même typologie de projets et l’approche Drupal reste techniquement une des meilleure disponible actuellement pour des sites complexes à forte audience.

Les nouveautés de Drupal 8 reflètent bien cet état de fait : Toutes les fonctionnalités développées dans l’objectif d’améliorer l’expérience utilisateur (UX) ne représentent que 30% de l’effort de développement sur Drupal 8 alors que les 70% restant ont été consacrés à des sujets permettant de consolider et enrichir le socle technique et d’améliorer l’expérience du développeur(DX).

Ce constat étant posé, il y a cependant des choses à prendre et à apprendre de WordPress : Les développeurs de la communauté doivent notamment apprendre à faire évoluer Drupal plus seulement pour eux-mêmes, mais  également pour les site-buliders, les webmasters et les auteurs, en proposant une meilleure qualité de l’interface favorisant une meilleure expérience utilisateur.

Dries suggère d’impliquer plus les utilisateurs dans le processus de développement.

En terme de perspectives de développement du marché pour Drupal, Dries pointe qu’actuellement 20% des développements web sont effectués sur la base d’un CMS et 80% sur d’autres systèmes (par exemple des frameworks). En améliorant l’expérience utilisateurs, et en favorisant sa simplicité de mise en œuvre, Drupal pourrait à l’avenir s’imposer comme l’outil idéal : Souple et puissant comme un framework et offrant une expérience utilisateur comparable à celle de CMS comme WordPress : Dries  considère qu’alors, il y aurait une énorme réserve de croissance pour Drupal dans les 80% de projet actuellement développés sur d’autres plateformes.

Drupal demeure donc une solution leader et devrait continuer à pouvoir s’imposer sur son marché à condition de savoir négocier quelques virages cruciaux.